Biographies

 A  B  C  D  E  F  G  [H]  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 

HABARCÉLONI Itshak Aben Reouven (1043-?) Originaire de Catalogne (Barcelone). Rabbin, talmudiste poète et Grand rabbin de Dénia, il est l’auteur de chants liturgiques que l’on retrouve dans le rituel nord-africain.
HABARCÉLONI Yéhoudah Iben Barzilaï Hanasi (XIe-XIIes.) Originaire de Catalogne (Barcelone). Rabbin de Barcelone et talmudiste, il est l’auteur, entre autres, de Séfér hah’itim (Le livre sur le calendrier), un commentaire sur le Talmud; Tikoun chétarot (Réglementation des contrats) et Pérouch h’al Séfér Yétsira (Commentaire sur le Livre de la création).
HACOHEN Aaron Haïm (1648-1698) Originaire de Turquie (Salonique). Rabbin et talmudiste, il est l’auteur d’une œuvre talmudique en deux volumes, Pérah matéh Aharon (La Floraison du bâton d’Aaron).
HACOHEN Abraham (1543-1635) Originaire du Maroc. Rabbin et médecin célèbre de Fès. Signataire d’un édit sur l’obligation de pourvoir aux besoins des habitants de Jérusalem, il immigra dans cette ville où il mourut quelques mois plus tard.
HACOHEN Abraham (Baba Rabi) (?-1715) Originaire de Tunisie. Rabbin, il étudia les Tossafot (Exégèses talmudiques) et les œuvres cabalistiques de Rabbi Itshak Louria et Rabbi Chélomo ben Abraham Adérét.
HACOHEN Abraham ben Moché (XVe-XVIes.) Originaire d’Espagne, installé en Italie après l’Expulsion. Rabbin, il participa activement à la vie communautaire italienne. Son œuvre comprend un recueil de décisions juridiques ainsi qu’un livre de commentaires, le Comentario al Pentateuco (Le commentaire du Pentateuque).
HACOHEN Azzogh David Ben Baroukh (XVIIIes.) Originaire du Maroc (Azrou N’bahamou). Rabbin, il est considéré comme un saint célèbre. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage.
HACOHEN Chélomo (XIXes.) Originaire de Turquie. Rabbin, il est l’auteur d’un commentaire de l’Ecclésiaste en judéo-espagnol.
HACOHEN Chélomo Zagury (XXes.) Originaire du Maroc (Debdou), installé en Israël. Rabbin, il fut nommé juge à Mazagan, à Oujda, puis rabbin du quartier de Katamon à Jérusalem. Il est l’auteur de Vayikatz Chélomo (Chélomo s’est réveillé), un livre de commentaires.
HACOHEN David (XIIes.) Originaire d’Espagne. Poète liturgique, il a écrit des poèmes dont quelques-uns ont été conservés.
HACOHEN Itshak (XVIe-XVIIes.) Originaire du Maroc (Sefrou). Rabbin considéré comme un grand saint, il est enterré près de Sefrou et son tombeau est un lieu de pèlerinage important.
HACOHEN Massoud (XVIIIes.) Originaire du Maroc (Tafilalet). Rabbin, il est l’auteur de Pirhé kéhounah (Jeunes prêtres).
HACOHEN Moché (?-1714) Originaire du Maroc. Rabbin et prédicateur, fondateur d’une yéchivah à Fès, il fut décapité sur les ordres du sultan Moulay Ismaël.
HACOHEN Moché (XIVes.) Originaire d’Espagne. Rabbin, il est l’auteur d’un ouvrage polémique contre le christianisme, intitulé L’aide de la foi.
HACOHEN Shaoul Astruc (?-1395?) Originaire d’Espagne. Rabbin, médecin et talmudiste, il fut juge en Algérie.
HACOHEN Yah’acov Raphaël (?-1811) Originaire du Maroc (Mogador). Éduqué en Angleterre, il fut rabbin de la Congrégation Spanish and Portuguese de Montréal puis de celles de New York et Philadelphie.
HACOHEN Yossef ben Yéhochouah ben Méïr (1496-1575) Originaire de France (Avignon). Rabbin, historien et médecin, il est l’auteur de Divré hayamim lémalkhé Tsarfat véh’otman (Chroniques des rois de France et de Turquie), un ouvrage historique sur les conflits entre l’Orient et l’Occident, et de Divré hayamim (Le livre des chroniques).
HACOHEN Yossef Haïm (?-1921) Originaire du Maroc (Mogador). Rabbin, il immigra en Palestine et devint président du Tribunal de la communauté juive marocaine de Jérusalem. Il est l’auteur de Minhat Cohen (L’oblation du pontife), deux tomes de lois classées alphabétiquement.
HACOHEN (MOARCHAKH) Abraham (?-1602) Originaire de Bulgarie (Serres). Rabbin à Bitola et à Salonique, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le Téchouvot Moarchakh (Les responsa de Moarchakh) en plusieurs volumes.
HACOHEN BEN CHABBÉTAÏ Abraham (1670-1729) Originaire de Crète. Rabbin, poète, médecin, artiste et philosophe, il est l’auteur de commentaires bibliques dont Kéhounat Abraham (Le sacerdoce d’Abraham); Béné Kétoura (Les enfants de Kétoura) et Kévod hakhamim (Le respect des Sages).
HACOHEN HA’ITAMARI Éliahou (?-1729) Originaire de Turquie (Smyrne). Rabbin, grand cabaliste, il est l’auteur de Chévét moussar (Le sceptre de la morale); Méh’il tsédakah (Manteau de délivrance); Midrash talpiot (Commentaires de talpiot), des ouvrages de morale.
HACOHEN SABBAN Abraham (?-1920) Originaire du Maroc (Debdou). Rabbin à Mélilla, juge et décisionnaire, il est l’auteur de plusieurs manuscrits. Il mourut assassiné.
HACOHEN SCALI Abraham (?-1871) Originaire du Maroc (Debdou). Rabbin à Debdou et à Taza, il est l’auteur de Séfér bérit krouta (Livre de l’alliance traitée), un traité sur la circoncision, et d’un commentaire sur Or Hahayïm (La lumière de la vie).
HACOHEN SCALI Chélomo Sabban (1881-1945) Originaire du Maroc (Debdou). Rabbin vénéré, juge dans plusieurs villes du Maroc et président du Tribunal rabbinique d’Oujda, il est l’auteur de Vayhal Chélomo (Salomon a prié), précédé de Yahas Debdou (chro-niques de Debdou); Vayé’ésof Chélomo (Salomon a collecté), Lekha Chélomo (À toi, Salomon), et Maalot lichlomo (Les étapes de vie de Salomon). Sa tombe, à Oujda, est devenue un lieu de pèlerinage.
HACOHEN SCALI David (1861-1949) Originaire du Maroc (Debdou). Rabbin, juge et président du Tribunal rabbinique d’Oran, il est l’auteur de Kiryat hana David (La ville que David a habitée), un recueil de responsa; Lékha David (À toi David!), des commentaires sur le Pentateuque; Lédavid Baroukh (De David Béni); Kéren lédavid (La corne de David), des commentaires sur le Talmud et le Zohar (Le livre de la Splendeur).
HACOHEN SCALI Haïm (1836-1925) Originaire du Maroc (Fès). Rabbin et juge, sa tombe devint un lieu de pèlerinage.
HACOHEN SCALI Yossef (XIXes.) Originaire du Maroc. Rabbin à Fès, il fut l’un des fondateurs du Talmud Torah Em Habanim et de l’Association Or Hahayïm dont les membres se retrouvaient le chabbat et les jours de fête pour étudier la Torah.
HADAD Itshak (?-1755) Originaire de Tunisie (Djerba). Rabbin et talmudiste, il est l’auteur de Tolédot Itshak (L’histoire d’Isaac), sur la Agadah et les midrachim; Karné réém (Les cornes de buffle), des commentaires sur Rachi et Zérah’ Itshak (La descendance d’Isaac), des notes sur les midrachim.
HADAYA Obadiah (1889-1968) Originaire de Palestine (Jérusalem). Rabbin, dirigeant de la Yéchivah cabalistique Bét-Él de Jérusalem, il est l’auteur de Yaskil h’avdi (Le fidèle s’assagira), en huit volumes, commentaire sur la Cabale et la jurisprudence.
HADAYAN Moché ben Yossef ben Moché (XIIes.) Originaire d’Espagne (Lucène). Rabbin et traducteur, il traduisit le Comentario h’al Séfér Yétsirah (Le commentaire sur le Livre de la création) de Rabbi Saadiah Gaon, ainsi qu’un commentaire sur le même livre de Ibn Chahin ben Yah’acov Nissim de Kairouan.
HADIDA Yéhoudah (XVIIIes.) Originaire du Maroc. Rabbin, il fut le premier juge de Tanger.
HAGÉS Moché (1671-1750) Originaire de Palestine (Jérusalem). Rabbin, talmudiste et érudit dans le domaine scientifique et historique, il vécut en Europe et en Égypte avant de retourner en Palestine. Il est l’auteur de Lékét hakémah (Amas de farine), des interprétations sur le Choulhan H’aroukh (La Table dressée), code principal du judaïsme; séfat émét (Langage de vérité), sur l’importance de la Terre Sainte, et de commentaires sur le livre de Daniel.
HAGÉS Yah’acov (1620-1674) Originaire du Maroc (Fès). Rabbin et talmudiste, il immigra en Italie où il enseigna et publia ses ouvrages. Lors de la controverse au sujet de Chabbétaï Tsvi, il excommunia le faux messie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Téhilat hokhmah (Louange de la sagesse), sur la méthodologie du Talmud; Orah michor (Le droit chemin), sur la conduite des rabbins; H’éts hayïm (L’arbre de vie), un commentaire sur la Michnah, et Séfér korban Péssah (Le livre du sacrifice de Pâque), un recueil d’homélies.
HAÏM Yossef (Ben Ich Haï) (1834-1908) Originaire d’Irak (Baghdad). Rabbin et juriste célèbre, il est l’auteur de nombreux ouvrages portant sur les aspects légaux et l’éthique dont Adérét Éliahou (Le manteau d’Éliahou); Or Zarouah’ (Lumière répandue); Imré Binah (Paroles d’intelligence); Divré haïm (Paroles de la vie); Dah’at outvouna (Connaissances et sagesse); Birkat Avot (Bénédictions des Pères); Rav péh’alim (Activités multiples); Léchon hakhamim (Langage des sages); Ben Ich Haï: dérouchim véhalakha (Commentaires et lois).
HAKIM Chélomo (?-1838) Originaire de Turquie. Rabbin à Izmir, il est l’auteur de Mélékhét Chélomo (L’œuvre de Salomon) et Chéélot outchouvot (Questions et réponses), un recueil de responsa.
HAKIM Chémouèl (1480?-1547) Originaire d’Espagne, installé en Égypte. Rabbin au Caire, à Jérusalem, et à Constantinople, surnommé Le véridique, il est l’auteur de responsa.
HALÉVI Abraham (XVes.) Originaire de Palestine. Rabbin à Safed, ses écrits contribuèrent à amplifier les tendances messia-niques suscitées par la prise de Constantinople par les Turcs.
HALÉVI Abraham (1640-1710) Originaire d’Égypte. Rabbin, il est l’un des plus grands décisionnaires d’Égypte. Il est l’auteur de Chéélot outchvouvot (Questions et réponses), et Guinat véradim (Roseraie), un livre d’exégèse sur le Choulhan H’aroukh (La Table dressée).
HALÉVI Abraham ben Mordékhaï (XVIIe-XVIIIes.) Originaire d’Égypte. Grand rabbin du Caire, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Guinat véradim (Le jardin de roses); Yaïr nétiv (Qui éclaire le chemin), sur le divorce; Gan hamélékh (Le jardin du roi) et Kountrès milhémèt mitsvah (Le livret de la guerre sainte), sur la circoncision.
HALÉVI Abraham Ibn Daoud (Rabad I) (1110-1180) Originaire d’Espagne (Cordoue). Rabbin, astronome, philosophe et historien, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Séfér hakabbalah (Le livre de la Cabale), un ouvrage qui critique le karaïsme, une secte hérétique juive qui réfute la véracité de la loi orale; Alh’akida alrafia ou Émounah ramah (La foi sublime), une défense de l’union entre la Torah et la raison basée sur la philosophie aristotélicienne; Zikhron divré Romi (Souvenir des paroles des Romains), une œuvre s’opposant au christianisme; Divré malkhé Yisraël bébayit chéni (Paroles des rois d’Israël sous le deuxième Temple), contre les Saducéens; Haémouna hanissa’ah (La foi sublime), un traité philosophique, et Yésod hah’olam (Le fondement du monde), un ouvrage d’astronomie.
HALÉVI Astruc (XIVe-XVes.) Originaire d’Espagne. Rabbin, il représenta la communauté juive lors de la Dispute de Tortosa.
HALÉVI Béroukhim Abraham ben Éléazar (1515-1600) Originaire du Maroc, installé en Palestine. Rabbin et cabaliste, il étudia la Cabale à Safed auprès de Rabbi Itshak Louria. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Tikoun Chabbat (Réglementation du Chabbat), un essai cabalistique sur le chabbat; Galé razia (Dévoilement du secret), sur la transmigration des âmes; Tséroufim (Combinaisons), sur les combinaisons alphabétiques et Massorét hahokhma (Tradition de la Sagesse).
HALÉVI David Dra’ (XIVe-XVes.) Originaire du Maroc. Rabbin et cabaliste, il fut enterré dans la région du Drâa et son tombeau est devenu un lieu de pèlerinage attirant Juifs et Musulmans. Il est l’auteur, entre autres, de Séfér hachamayïm (Le livre des cieux); de Séfér hamalkhout (Le livre de la royauté), sur la science des combinaisons des lettres.
HALÉVI Itshak (XVIIe-XVIIIes.) Originaire du Maroc (Tétouan). Rabbin, il est l’auteur de Pat léhém (Une tranche de pain).
HALÉVI Mordékhaï Ben Yéhoudah (XVIIes.) Originaire d’Égypte. Rabbin et talmudiste, il est l’auteur de plusieurs ouvrages manuscrits dont H’avodat hakodéch (Le service sacré), un commentaire de la Torah; Mikraé kodéch (Les convocations saintes); Tolédot Adam (L’histoire de l’homme) et Sof Adam (La finalité de l’homme). Darkhé noh’am (Les chemins de délices), un recueil de responsa, source importante d’informations sur l’histoire juive de cette époque, est le seul à avoir été publié.
HALÉVI Yéhochouah ben Yossef (XVe-XVIes.) Originaire d’Espagne installé en Algérie. Rabbin et talmudiste, il est l’auteur de Halikhot h’olam (Les coutumes de la vie sociale), une méthodologie du Talmud.
HALÉVI Yéhoudah (1075-1141) Originaire d’Espagne (Tolède). Rabbin, philosophe, poète et médecin, il est considéré comme l’un des plus grands poètes du judaïsme sépharade et détient une place similaire en tant que philosophe. Parmi ses œuvres, on note une quantité d’élégies et de poésies recueillies dans plusieurs ouvrages publiés après sa mort. Il a chanté l’amour, la nature, l’amitié mais surtout les aspirations religieuses et nationales, dans les Sionides. Plusieurs de ses piyyoutim font partie de la liturgie dont l’Hymne à la Création chantée à Yom Kippour. Ses perspectives philo-sophiques sont exprimées dans son ouvrage, le Kouzari (Le Khazar) qui vise à établir, à travers des dialogues avec des représentants des religions révélées et un philosophe, menés devant le roi des Khazars, la prééminence du judaïsme. L’exil aurait pour objectif la purification qui précède le retour en terre d’Israël et le salut du monde.
HALÉVI Yéhoudah ben Menahem (?-1879) Originaire de Dalmatie (Dubrovnik). Rabbin, il immigra en Palestine où il devint le chef des Juifs résidents de Jaffa jusqu’à son décès.
HALÉVI (Hanagid) Ibn Migas Yossef (1077-1141) Originaire d’Espagne (Séville). Rabbin, homme d’État et philosophe, il fut conseiller du roi de Séville, Almoutamid Ibn Abbad. Chef de la Yéchivah de Lucène, il est l’auteur de commentaires sur le Talmud et sur Méguilat sétarim (Le livre des secrets).
HALÉVI (HARAH) Aaron ben Yossef (1235-1305) Originaire de Catalogne (Gérone). Élève de Nahmanide, rabbin, talmudiste et cabaliste, il fut nommé Grand rabbin du royaume d’Aragon et occupa le poste de rabbin de Saragosse, de Barcelone et de Tolède. Penseur original, il rédigea plusieurs ouvrages dont Bédék habayit (Brisure de la maison), un ouvrage critique d’un livre de Rabbi Chélomo ben Abraham Adérét qui lui répondit, et Séfér hahinoukh (Livre de l’éducation) sur les 613 commandements.
HALÉVI (HAZAKEN) Abraham ben Éliézér (1460?-1528?) Originaire d’Espagne. Rabbin et cabaliste expulsé d’Espagne, il s’installa en Israël, après avoir parcouru le Moyen-Orient. Il est l’auteur de nombreux ouvrages cabalistiques dont Massorét hahokhmah (La tradition de la sagesse); Mikhré kitrin (Un puits de couronnes) et Iguéret sod haguéoula (Épître sur le secret de la rédemption).
HALÉVI (RAZBI) Zérahyia ben Itshak Gerondi (XIIes.) Originaire de Catalogne, installé à Lunel. Rabbin, talmudiste, poète, philosophe et astronome, il est l’auteur de Séfér hama’or (Le livre du luminaire), un commentaire sur les Halakhot de Rabbi Elfassi; Pithé niddah (De la menstruation); Divré rivot (Sujets de litiges), d’un ouvrage portant sur la méthodologie talmudique et de nombreuses poésies liturgiques.
HALÉVI (TAMAK) Abraham ben Itshak (?-1393) Originaire de Catalogne (Barcelone?). Rabbin, talmudiste, poète liturgique et dirigeant communautaire à Gérone (Espagne), il quitta cette ville durant les persécutions de 1391 pour Narbonne puis la Palestine avant de revenir s’installer en Espagne. Il entretint des relations épistolaires avec plusieurs rabbins de son époque.
HALÉVI DE SÉVILLA David (XIVe-XVes.) Originaire d’Espagne (Séville). Rabbin et caba-liste, il rédigea, entre autres, un ouvrage sur les combinaisons des lettres.
HALÉVI MORTEIRA Shaoul (1596-1660) Originaire d’Italie (Venise). Grand rabbin de la communauté sépharade d’Amsterdam, il fonda l’école Kétér Torah et y enseigna le Talmud. Membre du Tribunal rabbinique qui décréta l’excommunication de Barukh Spinoza, il est l’auteur de Tractado de la Verdad de la Ley (Traité sur la vérité de la loi); Givh’at Shaoul (La colline de Saül), un recueil de cinquante sermons et Providencia de Dios con Israël (La Providence de D’ieu avec Israël), un ouvrage non publié, où il attaque la doctrine calviniste.
HALFON HACOHEN Moché (1874-1949) Originaire de Tunisie. Rabbin de la communauté de Djerba, il s’intéressa particulièrement à l’éducation et à l’étude du Talmud et de la Aggada.
HALIOUA Abraham (XIXes.) Originaire du Maroc (Meknès). Petit-fils de Chélomo Halioua. Rabbin à Meknès puis à Londres, il est l’auteur d’un livre de responsa ainsi que d’un recueil de poèmes.
HALIOUA Chélomo (XVIIIes.) Originaire du Maroc (Meknès). Rabbin et poète, il est l’auteur de lamentations sur les persécutions des communautés juives du Maroc, particulièrement sous le règne du sultan Moulay Yazid.
HALIOUA Chiméon (1834-1900) Originaire du Maroc (Meknès). Rabbin, il est l’auteur d’un livre sur la morale.
HALIOUA Yéhoudah ben Moché (XVIes.) Originaire du Maroc. Rabbin et cabaliste de Fès, il s’installa en Palestine.
HANAH Itshak (?-1687) Originaire de Turquie (Salonique). Rabbin, mystique, cabaliste et disciple de Chabbétaï Tsvi, il rédigea des sermons qui furent publiés sous le titre de Béné Itshak (Les enfants d’Isaac).
HANANEL Acher (?-1962) Originaire de Bulgarie. Médecin et Grand rabbin à Sofia, il est co-auteur avec Éli Echkénazy d’un important recueil de décisions juridiques rabbiniques sur l’histoire économique des Juifs dans les Balkans.
HANDALI Yéhochouah ben Yossef (XVIIes.) Originaire de Macédoine (Skopje). Rabbin, cabaliste et médecin, il s’installa à Safed puis à Jérusalem. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont deux recueils de décisions juridiques, Chéné mé’orot haguédolim (Les deux grands luminaires) et Péné Yéhochouah’ (Le visage de Josué).
HARBOUN Haïm (1932-) Originaire du Maroc (Marrakech), installé en France. Rabbin, docteur en psychologie, il occupe le poste de directeur de recherches de l’Université de Provence. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Voyageurs juifs du Moyen Âge au XVIe siècle; Profession Parents; La folie dans la tradition hébraïque; Le Mariage exogamique et Le HIDA : rabbi Haïm Yossef David Azoulay.
HASSAN David (?-1785) Originaire du Maroc (Salé). Rabbin, disciple du rabbin Haïm Benattar, il l’accompagna à Jérusalem et lui succéda à la tête de la Yéchivah Kénésset Israël que Rabbi Benattar avait créée. Il retourna ensuite au Maroc puis fut nommé Grand rabbin d’Alexandrie, avant de s’installer à Jérusalem où il dirigea une autre yéchivah. Il passa ses dernières années à Livourne (Italie) où il publia plusieurs de ses écrits dont Mikhtam lédavid (Poème à David), sur Maïmonide et Kodèch David (Sainteté de David), sur le Choulhan H’aroukh (La Table dressée), code principal du judaïsme.
HASSINE Aharon (1890-1963) Originaire du Maroc (Meknès). Grand rabbin de Mogador, il est l’auteur de Maté Aharon (Le sceptre d’Aharon), commentaire sur la Torah et la jurisprudence.
HASSINE David (1722-1792) Originaire du Maroc (Meknès). Rabbin et poète, il est consi-déré comme le plus grand des poètes juifs du Maroc. Il est l’auteur de Téhila lédavid (Hymne de David), un recueil de poèmes liturgiques et élégiaques qui inspira de nombreux chantres marocains et Mékoman chél zébahim (La place des sacrifices), une versification des rituels de l’abattage. Il est aussi l’auteur de nombreux commentaires bibliques non publiés.
HATCHOUEL (Tsadika) Solica (1820-1834) Originaire du Maroc (Tanger). Accusée d’avoir renié sa promesse de conversion à l’Islam par un prétendant Musulman, elle fut décapitée après avoir été contrainte de choisir entre sa vie ou sa religion. Son tombeau est devenu un lieu de pèlerinage. Son histoire est racontée dans plusieurs ouvrages dont La Heroina Hébréa (L’héroïne juive) d’Antonio Calle; Malkhé rabanan (Nos chefs Rabbins) de Rabbi Yossef Bénaïm et Mémorias de un Viejo Tangerino (Mémoires d’un vieux Tangérois) de Isaac Laredo.
HAY RICCHI Emmanuel (1688-1743) Originaire des Pays-Bas. Rabbin et cabaliste, il rédigea Yotsér lévav (Créateur du cœur), un ouvrage qui s’interroge sur la Cabale lourianique et qui souleva de nombreuses polémiques dans les communautés juives. Il est aussi l’auteur de Michnat hassidim (Étude des pieux).
HAYICHARI Matityahou ben Moché (XVes.) Originaire d’Espagne. Rabbin, chef de la communauté juive d’Aragon, il participa à la Dispute de Tortosa en tant que représentant des Juifs de Saragosse. Il est l’auteur d’un commentaire sur le Psaume 119.
HAYOUN Néhémiah Hia (1650-1730) Originaire de Bosnie (Sarajevo). Rabbin, caba-liste et aventurier, il parcourut les pays méditerranéens et européens. Disciple de Chabbétaï Tsvi, il visita Amsterdam, soulevant une vive polémique entre les rabbins sépharades partisans du faux messie et les rabbins achkénazes qui lui étaient opposés. Considéré comme hérétique, il fut excommunié. Il est l’auteur de Divré Néhémyah (Paroles de Néhémie); Hatsad Tsévi (Le guetteur Tsévi) et Rah’ya dyhouda (Le berger de Judah). Il finit sa vie en Afrique du Nord.
HAYYAT Itshak (XVes.) Originaire d’Espagne. Rabbin et cabaliste, il fut partisan de la Cabale espagnole et critiqua le courant magico-philosophique dominant en Italie.
HAYYAT Yéhoudah (XVes.) Originaire du Maroc. Rabbin à Fès, il fut l’un des principaux interprètes de l’héritage cabalistique espagnol. Il est l’auteur de Minhat Yéhoudah (Offrande de Judah), des commentaires, et de Mah’arékhet ha’élahout (Le système divin).
HAYYOUT Ménahem (?-1636) Originaire de Moravie. Premier Grand rabbin de la communauté de Vilna, il est l’auteur de Zémirot lé-chabbat (Cantiques du Chabbat), d’élégies et de commentaires sur le Pentateuque.
HAZAN Abraham (1920-) Originaire d’Algérie, installé en Israël. Rabbin, ancien aumônier de la police israélienne et des prisons, il est l’auteur d’un livre sur la guerre israélo-arabe de 1973, Yom Kippour : Guerre et prière.
HAZAN Chélomo (179?-1852) Originaire d’Algérie. Grand rabbin à Alexandrie et directeur d’une yéchivah au Caire, il est l’auteur de plusieurs ouvrages bibliographiques.
HAZAN Éliahou Békhor (1840-1908) Originaire de Turquie (Izmir). Petit-fils de Haïm David Hazan. Grand rabbin de Jérusalem, Tripoli et Alexandrie, il est l’auteur de Tov lév (Un bon cœur), un recueil d’homélies et Névéh chalom (Maison de la paix), sur les coutumes religieuses des Juifs d’Alexandrie.
HAZAN Haïm David (1790-1869) Originaire de Turquie (Izmir). Rabbin, talmudiste réputé, Grand rabbin d’Izmir avant de s’établir à Jérusalem, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Torat hazévah (Lois des sacrifices), sur les lois de l’abattage; Yitav lév (Le cœur s’améliorera), un recueil de sermons et Yichré lév (Ceux au cœur droit), sur la Halakhah.
HAZAN Israël Moché (1808-1862) Originaire de Turquie (Izmir). Petit-fils de Yossef Raphaël Hazan. Grand rabbin à Rome, à Corfou et à Alexandrie, intéressé par les projets sionistes et opposé au mouvement réformiste, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Nahalah léyisraël (Héritage d’Israël), sur les aspects juridiques de l’héritage; Kountrès kédouchat yom chéni (Le livret sur la sanctification du deuxième jour), sur les fêtes; Kérakh chél Romi (L’Empire romain), un recueil de responsa et un recueil de décisions juridiques des Gaonim accompagné de commentaires.
HAZAN Yossef ben Yéhoudah (XIIIes.) Originaire de France (?). Rabbin et talmudiste, il est l’auteur de Séfér yédidot (Le livre de l’amitié), un commentaire sur l’Ecclésiaste, et Mozné tsédék (Une balance juste), un traité sur le calendrier.
HAZAN Yossef Raphaël ben Haïm (1741-1819) Originaire de Turquie (Izmir). Grand rabbin de Jérusalem, il est l’auteur d’homélies talmudiques dont Hikré lév (Les pensées du cœur) et Mah’arkhé lév (Les résolutions du cœur).
HAZZAN Abraham (XIIIes.) Originaire d’Espagne. Rabbin, poète et auteur de chants liturgiques, son hymne, Ahot kétanah (Petite sœur), qui décrit les souffrances du peuple juif exilé, est chanté dans le rite marocain le premier soir de Rosh Hashanah. Ses piyyoutim se retrouvent dans les rituels sépharades, italiens et même karaïtes.
HAZZAN Yossef (XVIIes.) Originaire de Turquie. Rabbin d’Izmir, il est l’auteur de Hen Yossef (La grâce de Joseph).
HININ IBN SOULEIMAN Abdallah Khidr (XIXes.) Originaire d’Irak. Rabbin, poète et paytan.
HIVAN Yossef (XVIes.) Originaire du Portugal. Rabbin, il est l’auteur de commentaires sur les Proverbes, les Psaumes, les Prophètes et sur le Pirké Avot (Traité des Principes).
HORI Haïm (1885-1957) Originaire de Tunisie, installé en Israël. Rabbin, juge puis président du Tribunal de Gabès, il y fonda une yéchivah. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages halakhiques dont Matsah’é hayïm (Plate-forme rituel de la vie); Derekh hayïm (Le chemin de la vie); Sam hayïm (Remède de la vie) et Béné hayïm (Les enfants de la vie). Considéré comme un saint, son tombeau à Beér Chèva est devenu un lieu de pèlerinage.
HOUTSIN Tsadka (1875-1961) Originaire d’Irak (Baghdad), installé en Israël. Rabbin et éducateur, il est l’auteur de Mékits nirdamim (Ranime les assoupis), un recueil de discours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *