Biographies

 A  B  C  [D]  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 

DA COSTA ATIAS Salomon (1690-1769) Originaire d’Angleterre. Bibliophile, il fut collectionneur de manuscrits.
DA COSTA (D’Acosta) Uriel (1585-1640) Marrane d’origine portugaise (Oporto). Éduqué dans un milieu jésuite, il s’installa à l’âge adulte à Amsterdam. Influencé par un humanisme laïque et rationaliste, il remit en cause les injonctions de la loi orale, à ses yeux entachée de superstitions. Vers la fin de sa vie, après avoir tenté de proposer une réforme du judaïsme fondée sur une perspective rationa-liste, il rejeta à la fois les textes bibliques et évangéliques qu’il considérait comme de pures inventions de l’esprit humain. Excommunié à plusieurs reprises, il fut soumis à des pressions de la part des autorités civiles et rabbiniques. Forcé de faire pénitence publiquement selon un rituel humiliant, il se suicida peu de temps après. Son œuvre comprend une autobiographie Exemplar humanae vitae (Une vie humaine exemplaire).
DA COSTA ALVARENGA Pedro Francisco (1826-1883) Originaire du Brésil, installé à Lisbonne. Médecin, membre associé du Collège des Médecins de Philadelphie et auteur, il contribua à l’étude des aspects anatomiques, pathologiques et symptomatologiques de la fièvre jaune.
DA FONSÉCA Balthasar (XVIIes.) Marrane originaire du Portugal (Coïmbra). Accusé de judaïser, il s’installa à Pernambouc où, après la conquête hollandaise, il revint ouvertement au judaïsme. Il pourrait être le constructeur d’un des premiers ponts de Recife.
DA SILVA Chémouèl (XVIIes.) Originaire du Portugal (Oporto). Médecin marrane, il s’installa à Hambourg où il revint au judaïsme. Il traduisit en espagnol la section sur le repentir du Michnéh Torah de Maïmonide sous le titre Tratado de la Téchouvah o Contricion (Traité du repentir ou contrition) et rédigea le Tratado da Immortalidade da Alma (Traité sur l’immortalité de l’âme) en réponse aux critiques de Uriel Da Costa sur les traditions juives.
DA SILVA Francisco Maldonado (1592-1639). Originaire du Pérou. Chirurgien à Concepción, élevé dans la religion catholique, il revint au judaïsme en se circoncisant lui-même. Dénoncé par sa sœur qu’il voulait convertir au judaïsme, il fut arrêté et emprisonné. Il rédigea deux livres dans lesquels il justifiait ses positions, mais après douze ans de prison, il fut brûlé vif avec ses ouvrages lors d’un autodafé.
DA SILVA Zakhariah (XVIIes.) Originaire des Pays-Bas (?). Médecin et poète, il édita l’ouvrage médical de William Harvey sur la circulation du sang.
DA SILVA MENDÈS Rodrigo (XVIIes.). Marrane d’origine portugaise (Colorico). Historien et généalogiste, il s’installa à Madrid où il publia plusieurs ouvrages sur l’histoire et la généalogie espagnole dont le plus connu est le Catalogo réal de España (Catalogue royal d’Espagne). Nommé chroni-queur royal, accusé de judaïser, il fut arrêté et torturé par l’Inquisition. Relâché, il se réfugia dans le ghetto de Venise où il adopta le nom de Yah’acov et se fit circoncire.
DA SILVA SOLIS-COHEN David (1850-1928) Originaire des États-Unis. Juriste, il pratiqua à Portland (Oregon). Actif dans la communauté juive, il servit en tant que préfet de police et maire de Portland. Il est aussi l’auteur de plusieurs livres pour enfants.
DA SILVA SOLIS-COHEN Salomon (1857-1948) Originaire des États-Unis. Médecin et poète, il enseigna au Jefferson Medical College et publia When Love Passed By (Quand l’amour passa), un recueil poétique. Il traduisit aussi plusieurs poèmes hébraïques en anglais. Dirigeant communautaire, il fut délégué au Troisième Congrès sioniste à Bâle (Suisse) en 1899.
DA SILVA SOLIS-COHEN Yah’acov (1838-1927) Originaire des États-Unis. Chirurgien spécialisé en laryngologie et professeur au Jefferson Medical College de Philadelphie, il fonda et édita les Archives of Laryngology.
DAHAN Gilbert (XXes.) Originaire du Maroc, installé en France. Historien, chercheur au CNRS, spécialiste du Moyen Âge, il a publié plusieurs ouvrages dont : Les Juifs au regard de l’histoire : Mélanges en l’honneur de Bernhard Blumenkranz; Gersonide en son temps; Science et philosophie médiévales; Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen Âge : polémique et relations culturelles entre Chrétiens et Juifs en Occident du XIIe au XIVe siècles.
DAHAN Momi (1961-), née au Maroc, a Béni Mellal, Senior Fellow à l’ Institut de la démocratie en Israël où il dirige le projet inégalité et les politiques publiques . Il est également le directeur de l’Ecole Federmann de politiques publiques et de gouvernement à l’Université hébraïque de Jérusalem . Projets: l’inégalité et les politiques publiques Professeur Dahan a reçu une B.A. en économie et en administration des affaires en 1987 , une maîtrise en économie et d’un MBA en 1989 , et un doctorat d’économie en 1996, tous de l’Université hébraïque de Jérusalem . Depuis 2003 , le professeur Dahan a été membre du comité de rédaction de la Revue économique d’Israël , et depuis 2006 , il a été chercheur au Centre d’études économiques (CES ) . Il a également été chercheur invité au Département d’économie de MIT . Professeur Dahan était auparavant consultant dans le Fonds monétaire international , dans le Département de la monnaie , un consultant de la Banque interaméricaine de développement , OCE , économiste principal pour le département de recherche de la Banque d’Israël, et le conseiller économique principal du Directeur général du Ministère des Finances . En 2003-2006 , il a dirigé le Comité de placement du Fonds de prévoyance . Professeur Dahan a publié des articles dans des revues scientifiques de haut niveau tels que le ‘American Economic Review’ et ‘le Journal de la croissance économique’ ainsi que des livres . Son dernier livre est ‘La balance du pouvoir dans le processus budgétaire’ , (avec Avi Ben Bassat ) l’ Institut de la démocratie d’Israël , Janvier 2007 [en hébreu ] . Depuis 2004 , le professeur Dahan a également été chroniqueur pour le programme économique de la radio publique IDF .
DANAN Yves Maxime (XXes.) Originaire d’Algérie (Alger), installé en France. Écrivain et professeur, il est l’auteur de La vie politique à Alger de 1940 à 1944.
DARMON Raoul (XXes.) Originaire de Tunisie. Avocat, journaliste et dirigeant communautaire, il est l’auteur de livres sur le judaïsme tunisien, La situation des cultes en Tunisie et La déformation des cultes en Tunisie.
DE ANDRADE Velosino Yah’acov (1639-1712) Marrane d’origine brésilienne. Médecin et philosophe, il s’installa en Belgique puis en Hollande. Il est l’auteur d’ouvrages philoso-phiques contre Baroukh Spinoza, dont Theologo Religioso (Le théologien religieux), et contre les interprétations chrétiennes de la messianité de Jésus à partir de la tradition juive.
DE ARAGON Abraham (XIIIes.) Originaire d’Espagne. Médecin oculiste, il refusa de soigner le comte Alphonse de Poitou, frère de Louis IX, en raison des décisions du concile de Béziers qui interdisaient aux Juifs de pratiquer la médecine.
DE BARRIO David Bonet Bonjorn (XIVes.). Originaire d’Espagne. Médecin et astronome, il construisit des instruments d’astronomie pour le roi Pierre IV d’Aragon.
DE BEJA ABRAHAM (XVes.) Originaire du Portugal. Linguiste, explorateur et érudit, il rejoignit l’expédition africaine commanditée par le roi du Portugal et se rendit jusqu’aux Indes.
DE CASTRO Andrea (XVIIes.) Originaire d’Allemagne (Hambourg). Fils de Rodrigo de Castro. Il fut le médecin personnel du roi du Danemark à Glückstadt.
DE CASTRO Benedictus Néhémias (1597-1684) Originaire d’Allemagne (Hambourg). Fils de Rodrigo de Castro. Membre du Conseil de la communauté, disciple du faux messie Chabbétaï Tsvi et médecin personnel de la reine Christine de Suède, il est l’auteur d’un ouvrage médical et de Tratado da calumnia (Traité sur la calomnie).
DE CASTRO Daniel (1599-?) Originaire d’Allemagne (Hambourg) installé à Glückstadt. Médecin, il était attaché au roi du Danemark.
DE CASTRO David Enriquez (1832-1898) Originaire des Pays-Bas (Amsterdam). Époux de Sarah Lopes Suasso. Numismate, historien et collectionneur d’objets d’art, de manuscrits et de livres rares en espagnol et en portugais, il est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques dont Une histoire de la synagogue de la Congrégation portugaise israélite d’Amsterdam. Sa collection fut vendue aux enchères publiques après sa mort.
DE CASTRO Jacques (1802-1876) Originaire de Turquie. Médecin formé à Paris, il fut nommé médecin-chef de l’hôpital militaire de Constantinople et docteur attaché au sultan Abd Alhamid.
DE CASTRO OROBIO Balthasar Ishac (1620-1687) Marrane d’origine portugaise (Bragance). Philosophe et médecin, professeur de métaphysique à l’Université de Salamanque et médecin du duc de Medinacelli, il fut accusé de judaïser et torturé par l’Inquisition. Libéré, il réussit à s’enfuir à Toulouse où il devint professeur de médecine et reçut de Louis XIV le titre de Conseiller. Il s’établit à Amsterdam où il revint au judaïsme. Partisan d’un judaïsme orthodoxe, il est l’auteur de plusieurs ouvrages polémiques en espagnol et en latin contre le christianisme et contre les thèses philosophiques de Juan de Prado et de Baroukh Spinoza. La majorité des écrits de Orobio ne furent pas publiés mais ont circulé sous une forme manuscrite à travers les communautés juives d’Europe.
DE CASTRO Pédro (1603-?). Originaire du Portugal (Bragance), installé à Vérone. Philosophe, écrivain et médecin célèbre, il se convertit au catholicisme pour devenir membre du Collège des Médecins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de médecine.
DE CASTRO Pédro (XVIIes.) Originaire du Maroc. Spécialiste réputé de l’hébreu, il fut professeur à l’Université de Valladolid où une chaire d’hébreu avait été créée.
DE CASTRO Rodrigo (1550-1626?) Marrane d’origine portugaise (Lisbonne). Médecin menacé par l’Inquisition, il quitta l’Espagne pour Anvers. Revenu au judaïsme, il s’établit à Hambourg. Considéré comme le père de la gynécologie scientifique, il est l’auteur de Tratado de Hérém (Traité de l’excommunication); Tratado de Halissa; des traités de médecine dont : Tractatus de peste (Traité sur la peste); De universa mulierum morbuorum medicina (De l’univers médical des femmes malades) et Medicus politicus (Médecins de Cour).
DE CASTRO Stephen Rodrigo (1599-?) Originaire du Portugal (Lisbonne). Poète et médecin formé à Pise, il enseigna à l’Université de cette ville.
DE CASTRO SARMENTO Jacob (1691-1762) Originaire du Portugal, installé à Londres. Philosophe, naturaliste, poète et médecin, il contribua à répandre l’usage de la quinine comme fébrifuge. Membre de la Société Royale, il écrivit plusieurs livres de médecine.
DE CHAVÉS Aaron (?-1705) Originaire des Pays-Bas. Peintre et graveur, il réalisa une œuvre qui décora la première synagogue ouverte après le rétablissement des Juifs en Angleterre.
DE CHAVÉS Hiéronymus (1523-1574) Originaire d’Espagne. Mathématicien, cosmographe et professeur de cosmographie, il est l’auteur d’un ouvrage sur les rapports entre l’astrologie et la médecine, Chronographia o repertorio de los tiempos el mas copioso y préciso que hasta ahora ha salido a luz (Chronographie ou répertoire des temps le plus copieux et le plus précis qui ait émergé jusqu’à présent à la lumière).
DE FONSÉCA Antonio (XVIIes.) Originaire du Portugal (Lisbonne). Médecin, il fut professeur aux Universités de Pise et de Padoue et pratiqua la médecine dans les Flandres. Il est l’auteur d’un ouvrage médical sur les fièvres.
DE JÉRUSALEM Tanhum ben Yossef (?-1291) Originaire d’Égypte. Grammairien, exégète, il est l’auteur de commentaires de la Bible et d’un dictionnaire sur le Mishné Torah de Maïmonide.
DE LEMOS Luis (1534-?) Originaire du Portugal (Frontiera). Philosophe et médecin, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la pensée hippocratique et d’une esquisse biographique du médecin Amatus Lusitanus.
DE LÉON Daniel (1852-1914) Originaire de Curaçao, installé aux États-Unis. Professeur de droit international et constitutionnel à l’Université Columbia, journaliste, rédacteur en chef de journaux socialistes et membre du Parti socialiste, il développa la théorie politique du parti. Il retourna en 1882 à Curaçao où il continua à lutter pour les idées socialistes. Il traduisit plusieurs ouvrages sociologiques et économiques d’auteurs européens.
DE LÉON David Camden (1813-1872) Originaire des États-Unis. Médecin et chirurgien, il avait le titre d’assistant chirurgien de l’armée. Surnommé le docteur combattant, il organisa, malgré son opposition à la Sécession, le service de l’armée confédérée.
DE LUCENA Luis (1491-1552) Originaire d’Espagne (Guadalajara). Médecin et philo-sophe, il voyagea en Europe avant de s’installer à Toulouse où il rédigea un ouvrage médical. Il retourna par la suite en Espagne qu’il quitta de nouveau pour s’installer à Rome.
DE MERCADO Abraham (XVIIes.) Originaire du Portugal. Premier médecin et pharmacien juif dans le Nouveau-Monde, l’un des fondateurs de la communauté juive du Brésil. Président de la Congrégation Tsour Israël de Recife, il transmit une lettre anonyme aux autorités hollandaises les avisant que des cons-pirateurs brésiliens-portugais avaient projeté de les assassiner et d’occuper Recife. Il quitta le Brésil pour Amsterdam puis pour les Barbades où il obtint un poste de médecin.
DE MERCADO Rafaël (?-1685) Originaire du Portugal. Fils d’Abraham De Mercado. Médecin, trésorier des fonds destinés à délivrer les captifs de Recife, il s’installa aux Barbades et passa les dernières années de sa vie à New York.
DE MOCHÉ ROSA Lopéz (XVIIes.). Originaire du Portugal. Médecin, poète et auteur de plusieurs ouvrages, il s’installa à Rome puis à Amsterdam où il revint au judaïsme.
DE MONTALTO Élia (1567-1616) Marrane d’origine portugaise (Castelo-Branco). Étudiant en médecine à Salamanque, professeur à l’Université de Pise, il fut le médecin de la reine Marie de Médicis et de Louis XIII. Il revint au judaïsme à Venise. Il rédigea plusieurs ouvrages de médecine et une série de lettres pour adju-rer des marranes indécis, qui se trouvaient en France, de revenir au judaïsme. De retour en France, il mourut subitement et fut enterré à Amsterdam.
DE MONZON Éli ben Yossef Habillo (XVes.) Originaire d’Espagne. Philosophe et traducteur des œuvres d’Aristote, d’Averroës et de Al-Ghazâlî, il traduisit du latin à l’hébreu des œuvres de Saint-Thomas d’Aquin, de Duns Scott et d’Occam.
DE ORTA Garcia (1500?-1568) Originaire du Portugal (Castelo de Vide) de famille marrane. Botaniste et médecin, il s’installa aux Indes où il devint médecin du Vice-roi et de sa Cour. Son ouvrage Coloquios dos Simples e drogas he Cousas Medicinais da India (Colloques sur les simples et les drogues de l’Inde) est considéré comme le premier livre en médecine tropicale et en pharmacologie. Condamné de façon posthume pour crypto-judaïsme par l’Inquisition, ses restes furent exhumés et jetés à la mer.
DE PAIVA HENRIQUÉS Manuel (XVIIIes.) Originaire du Brésil. Descendant d’une illustre famille d’universitaires, il fonda à Rio de Janeiro la première Société scientifique pour l’étude de l’histoire naturelle inaugurée en 1792 par le Vice-roi du Brésil.
DE PIñEDO Tomas (1614-1679) Originaire du Portugal (Trancoso) de famille marrane. Formé dans les écoles jésuites de Madrid où il reçut une éducation supérieure. Dénoncé par l’Inquisition, il se réfugia en Hollande où il revint au judaïsme. Savant et érudit, il est l’auteur d’un commentaire en hébreu de l’œuvre du géographe Stéphane de Byzance sur les villes du monde.
DE PRADO Juan (XVIIes.). Originaire d’Espagne de famille marrane, installé en Hollande. Il revint au judaïsme et prit le nom de Daniel. Médecin, il développa avec son cercle de jeunes intellectuels, dont Baroukh Spinoza, des idées philosophiques qui niaient l’autorité rabbinique et talmudique, la révélation biblique et l’élection d’Israël. Excommunié, il demanda jusqu’à sa mort d’être réadmis dans la communauté.
DE ROSSI Azariah (XVIes.) Originaire d’Italie (Mantoue). Érudit, il est l’auteur de Méor H’énayim (La lumière des yeux), un commentaire sur les tremblements de terre qui inclut aussi une traduction en hébreu de La lettre d’Aristée et une étude de l’histoire juive, sa chronologie et sa culture.
DE SÉQUEIRA John (1712-1795) Originaire d’Angleterre (Londres). Après ses études de médecine en Hollande, il immigra en Virginie où il introduisit la coutume de manger la tomate considérée comme une plante empoisonnée. Il est l’auteur de plusieurs traités médicaux dont le Diseases in Virginia (Les maladies en Virginie).
DE SOLA Benjamin (1748-1817) Originaire des Pays-Bas, installé à Curaçao. Étudiant au Séminaire rabbinique d’Amsterdam et médecin, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les avantages du lait maternel, sur la vaccination et le système de reproduction.
DE SOLA POOL Ithuel (XXes.) Originaire des États-Unis. Professeur de sciences politiques au M.I.T. (Massachussets Institute of Technology), ses travaux portent sur la communication politique dont il est l’un des spécialistes reconnu mondialement.
DE TOLÉDO Abraham (XIIes.) Originaire d’Espagne. Médecin et traducteur à la Cour d’Alphonse X, il participa à la traduction d’ouvrages importants comme le Liber de Mundo (Le livre du monde) de Al-Haitham et l’Astrolabio (L’astrolabe) de Zakali.
DE TORTOSA Ibrahim ibn Yah’acov (Xes.) Originaire d’Espagne. Voyageur et savant, il visita les zones chrétiennes du nord de l’Espagne et d’autres pays européens. Des fragments qui subsistent de son œuvre décrivent les aspects socio-économiques et culturels des pays visités.
DE TUDELA Benyamin (XIes.) Originaire d’Espagne. Voyageur, il parcourut la mer Méditerranée et le Moyen-Orient dont il fit une description géographique, économique et sociologique dans son ouvrage Les Voyages de Benjamin de Tudèle.
DE VILLALOBOS Francisco Lopez (XVe-XVIes.) Originaire d’Espagne. Médecin, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont : le Sumario de Medicina (Sommaire de méde-cine) et Glosa de los dos primeros libros de Plinio (Glose des deux premiers livres de Pline).
DE VIVIERS CRESCAS (?-1391) Originaire de France, installé en Aragon. Astrologue de Jean Ier, il fut assassiné lors des révoltes de 1391.
DELOUYA Arik (1946-) Originaire du Maroc (Marrakech), installé en France. Sociologue, chercheur au CNRS, il est l’auteur de plusieurs travaux sur le judaïsme marocain et de deux livres sur Israël, Le kibboutz ou l’utopie vivante et Israël des années 80.
DERRIDA Jacques (1930-) Originaire d’Algérie (Alger), installé en France. Philosophe célèbre, professeur dans plusieurs universités françaises et étrangères, ses ouvrages ont refaçonné le paysage philosophique contemporain par ses théories sur la déconstruction des discours et des théories. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont : Glas; D’un ton apocalyptique adopté naguère en philosophie; Parages; Schibboleth : pour Paul Celan; Ulysse gramophone : deux mots pour Joyce; Psyché : inventions de l’autre; Signéponge; Mémoires : pour Paul de Man; De l’esprit : différence sexuelle, différence ontologique; Heidegger et la question; Le problème de la genèse dans la philosophie de Husserl; Du droit à la philosophie; Mémoires d’aveugle : l’auto-portrait et autres ruines; Éperons, les styles de Nietszche; L’autre cap; Donner la mort, donner le temps; Passions; Sauf le nom; La voix et le phénomène; Introduction au problème du signe dans la phénoménologie de Husserl; Points de suspension (entretiens); La dissémination; Spectres de Marx : l’état de la dette, le travail du deuil et la Nouvelle Internationale; Politiques de l’amitié suivi de L’oreille de Heidegger; Apories : mourir, s’attendre aux limites de la vérité; La religion; Résistances de la psychanalyse.
DIEGO Yossef (XVIes.) Originaire du Portugal (Porto). Médecin, auteur, poète et philosophe mystique, il s’enfuit du Portugal pour les Flandres où il pratiqua la médecine. Il mourut à Corfou.
DILECTO Samuel (XVIe-XVIIes.) Originaire du Portugal, installé à Séville puis à Venise. Médecin, il s’opposa aux saignées alors de rigueur dans les traitements.
DONNOLO Chabbetaï Originaire d’Italie. Médecin, versé en pharmacologie, en astronomie et en astrologie, premier auteur juif connu d’ouvrages médicaux, notamment du Séfér hamikrahot (Le livre des remèdes) qui résume ses quarante années d’expérience médicale, il rédigea un commentaire du Séfér Yétsirah (Le livre de la création) qui tente de montrer que, selon l’astrologie, l’être humain n’est pas créé à l’image de D’ieu mais constitue un microcosme de l’Univers.
DOUKAN Gilbert (1908-) Originaire d’Algérie (Lournel), installé en France. Médecin et pion-nier de la plongée sous-marine, il a publié plusieurs ouvrages sur le monde aquatique.
DRAÏ Raphaël (XXes.) Originaire d’Algérie (Constantine), installé en France. Professeur de sciences politiques à l’Université d’Amiens, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la pensée juive dont : Identité juive, identité humaine; La conscience des prophètes; Le mythe de la loi du talion; Une introduction au droit hébraïque; Le D’ieu caché et sa révélation; La communication prophétique; La sortie d’Égypte : l’invention de la liberté; La traversée du désert : l’invention de la responsabilité; Lettre ouverte au cardinal Lustiger et Sur l’autre révisionnisme. Il a aussi publié plusieurs ouvrages portant sur le droit et la science politique dont : Le temps dans la vie politique; La politique de l’inconscient; Le pouvoir et la parole; Guerre, éthique et pensée stratégique à l’ère thermonucléaire (en colla-boration avec Cao-Huy Thuan) ainsi que de nombreux articles.
DRAY Julien (1955-) Originaire d’Algérie (Oran), installé en France. Historien, enseignant et homme politique socialiste, il fut l’un des fondateurs et vice-président de SOS Racisme. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages politiques dont Lettre d’un député de base à ceux qui nous gouvernent.
DURAN Profiat (?-1414?) Originaire de Provence (Perpignan). Converti de force au christianisme, il revint au judaïsme. Érudit, médecin et polémiste, il est l’auteur de plusieurs ouvrages critiques sur le christia-nisme. Il rédigea une grammaire hébraïque et un commentaire du Guide des Égarés de Maïmonide ainsi qu’une histoire des persécutions et des expulsions des Juifs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *