Biographies

 A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  [N]  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 

NAHMIACH Aaron (XXes.) Originaire du Maroc (Safi), installé en Israël. Militant sio-niste au Maroc, homme politique, il occupa le poste de maire de Safed, député à la Kénésset (Parlement), puis membre de l’Exécutif de la Histadrout, il fut promu président de la Société pour l’insertion par le travail des handicapés. Il occupa le poste de président de l’Association des Originaires du Maroc.
NAHMIAS David (XVIes.) Originaire d’Espagne. Cofondateur avec son frère Chémouèl d’une imprimerie juive à Istanbul, il a publié, également avec son frère, Arbah’a Tourim (Les quatre rangées), le Code de Rabbi Yah’acov Ben Acher.
NAHON Moïse Isaac (1870-1928) Originaire du Maroc (Tanger). Éducateur, il développa le réseau des écoles de l’Alliance Israélite Universelle avant de devenir agriculteur dans la région du Gharb. Il est l’auteur de Notes d’un colon du Gharb, un recueil de chroniques, et de Propos d’un vieux Marocain.
NARBONI André (1912-1979) Originaire d’Algérie. Avocat et dirigeant communautaire, il fut l’un des fondateurs du mouvement sioniste algérien. Installé en Israël, il travailla à l’Agence Juive.
NASI Gracia (La Señora) (1510-1569) Marrane d’origine espagnole élevée au Portugal. Femme d’affaires, elle s’installa successivement, après de nombreuses péripéties, aux Pays-Bas, à Ferrare (Italie) – où elle revint ouvertement au judaïsme – puis à Constantinople. Philanthrope, elle contribua à sauver des marranes de l’Inquisition et à libérer des Juifs captifs tout en finançant des yéchivot et des synagogues à travers le Proche-Orient. Elle tenta aussi d’organiser le blocus de la ville d’Ancône où l’Inquisition condamnait à l’autodafé les marranes revenus au judaïsme.
NASSI Selim (1894-?) Originaire de Turquie (Constantinople), installé en Iran. Adminis-trateur scolaire, il développa les écoles de l’Alliance Israélite Universelle à Ispahan et Téhéran.
NATAF Félix (1895-1983) Originaire de Tunisie (Kairouan), installé au Maroc puis à Paris. Juriste, banquier et promoteur du rapprochement entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, il est l’auteur d’une autobiographie, Juif maghrébin, et de Je dis enfin ce que je pense.
NATHAN Élie (1883-1960) Originaire de Turquie (Constantinople). Administrateur scolaire, il lutta pour maintenir le réseau des écoles de l’Alliance Israélite Universelle en Turquie.
NAVON Itshak (XXes.) Originaire de Palestine. Homme politique, membre du Parlement, minis-tre, président de l’État d’Israël et écrivain, il est l’auteur de Boustan Séphardi (Le verger sépharade), une mise en scène de ses souvenirs d’enfance à Jérusalem.
NAVON (Mimoun Fhima) Gad (XXes.) Originaire du Maroc (Sakoura), installé en Israël. Militant sioniste, animateur de mouvements de jeunesse, il participa à la guerre d’Indépendance d’Israël. Nommé aumônier de l’armée, il atteignit le grade de général.
NEHAMA Joseph (1881-1971) Originaire de Turquie (Salonique). Administrateur scolaire, il développa le réseau des écoles de l’Alliance Israélite Universelle à Salonique.
NESSIM José A. (XXes.) Originaire du Paraguay (Asunción), installé à Los Angeles, États-Unis. Médecin, gynécologue, chirurgien et dirigeant communautaire, fondateur et directeur du Département d’obstétrique et de gynécologie de l’hôpital Cedars Sinaï, il a créé à Jérusalem le Centre éducatif sépharade dont les objectifs sont de promouvoir l’héritage et la culture sépharade en Israël et dans le monde.
NIDDAM Georges (1916-1998) Originaire du Maroc (Casablanca). Dirigeant communautaire, vice-président du Comité de la communauté de Casablanca. Nommé au Conseil municipal de cette ville au service d’organisations philanthropiques, il occupa la présidence du Cercle de l’Union pendant 25 ans.
NIEGO Joseph (XIXe-XXes.) Originaire de Turquie (Andrinople), installé en Irak. Agronome et inspecteur pour la Jewish Colonization Association, il contribua à l’ouverture d’une école de l’Alliance Israélite Universelle à Mossoul.
NUñES TORRÉS David (?-1728) Originaire du Portugal, installé à Amsterdam. Il édita une Bible avec les commentaires de Rachi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *