Biographies

 A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  [N]  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 

NAHMIAS Shaoul (XIXes.) Originaire du Maroc (Marrakech). Rabbin, il est l’auteur de Vayïsmah Shaoul (Shaoul était heureux).
NAHON Itshak ben Yossef (XVIes.) Originaire d’Espagne. Rabbin de la communauté des exilés espagnols de Fès, il fut l’un des signataires des Takkanot (Ordonnances) qui fixaient les coutumes juives pour la communauté. Il est probablement l’auteur de Séfér hadrachot (Le livre des sermons).
NAHOUM Éliézer ben Yah’acov (1660-1746) Originaire de Turquie. Grand rabbin d’Andrinople et de Palestine, il est l’auteur de Hazon Nahum (Vision de Nahoum), des commentaires sur les sections de la Michna, et de Otiot Élh’azar (Lettres d’Éléazar), des notes critiques sur des passages du Talmud.
NAHOUM Haïm (1873-1960) Originaire de Turquie (Manisa). Grand rabbin de l’Empire ottoman et du Caire, secrétaire général de la communauté israélite, professeur à l’École impériale d’artil-lerie, il fut diplomate en Hollande et aux États-Unis, conseiller de la délégation turque à la Conférence de la paix de Lausanne, membre du sénat égyptien et de l’Académie de langue arabe du Caire. Polyglotte, intéressé à l’histoire des Juifs en Égypte, il est l’auteur d’un recueil sur les firmans (Ordonnances) impériaux traduits du turc en français.
NAJAR David (XIXes.) Originaire de Tunisie. Rabbin de Tunis, il est l’auteur de Tsémah David (La plante de David), des innovations sur le Talmud, et du Yad hazakah de Maïmonide.
NAJAR Maïmon (XIVes.) Originaire d’Espagne, installé en Algérie (Constantine). Rabbin, juge et réformateur, il est l’auteur de Kountrés haminhagim (Recueil des coutumes), sur les coutumes locales.
NAJAR Yéhoudah ben Yah’acov (?-1830) Originaire de Tunisie. Rabbin, juge et talmudiste, il est l’auteur, entre autres, de Limoudé Hachém (Les études de D’ieu), sur l’herméneutique dans le Talmud; Alfé Yéhoudah (Les milliers de Judah), un commentaire sur Chavouh’ot, et Chévét Yéhoudah (Le sceptre de Judah), un commentaire sur la Mékhilta (Exégèse biblique de l’Exode).
NAJARA Israël ben Moché (1555?-1625?) Originaire de Syrie (Damas). Fils de Rabbi Moché Najara. Rabbin et poète, il est l’auteur de poèmes religieux et de piyyoutim populaires inclus dans plusieurs recueils. Sa chanson de chabbat en araméen, Yah Ribbon h’alam véh’almaya (D’ieu du monde, le seul D’ieu de toute éternité), fait partie également de la liturgie. Sa Kétouba léhag hachavouh’ot (Contrat de mariage pour Chavouot) est lue dans un grand nombre de communautés orientales.
NAJARA Moché (1508?-1581) Originaire d’Espagne. Rabbin et cabaliste à Damas et à Safed, il est l’auteur de Lékah tov (Un bon enseignement), un commentaire sur la Torah.
NAKACHE Éliahou (XIXe-XXes.) Originaire d’Algérie. Rabbin à Constantine, il participa à la rédaction de l’hebdomadaire politique et littéraire en judéo-arabe Elhikma (La sagesse) fondé par le rabbin Abraham Zerbib.
NARBONI Allal ben Sidoun ben Jochoua (XVes.) Originaire d’Algérie. Rabbin de Tlemcen, il composa plusieurs piyyoutim inclus dans la liturgie de cette communauté. Sa tombe a été un lieu de pèlerinage.
NARBONI Mordékhai (?-1794) Originaire d’Algérie. Rabbin, il édita Kol Yéhoudah (La voix de judah) de Yéhoudah Ayache d’Alger. Accusé d’avoir blasphémé contre l’Islam, il fut décapité à Alger après avoir refusé de se convertir.
NATHAN De GAZA (1643-1680) Originaire de Palestine (Jérusalem), installé à Gaza. Cabaliste, il annonça la messianité de Chabbétaï Tsvi après l’avoir rencontré, continuant de le défendre après son apostasie. Parcourant les Balkans et l’Italie, il propagea l’idée inspirée par la Cabale lourianique que l’âme du messie devait descendre récupérer les étincelles divines dispersées, à la suite de la création, avant d’apparaître dans toute sa gloire.
NAVARRO De Santarém Moché (XIVes.) Originaire du Portugal. Grand rabbin du Portugal et médecin du roi Pierre Ier, il fut le percepteur des impôts du royaume. Les membres de la famille Navarro usèrent de l’influence liée à leur position pour aider les communautés juives portugaises et espagnoles particulièrement durant les massacres de 1391.
NAVON Éfraïm ben Aaron (1677-1735) Originaire de Turquie (Constantinople). Rabbin et décisionnaire, il est l’auteur de Mahané Efraïm (Le camp d’Éphraïm), un ouvrage de responsa, et de commentaires du Talmud.
NAVON Yona ben Hanoun (1713?-1760) Originaire de Palestine (Jérusalem). Rabbin, il est l’auteur, entre autres, de Nèhpah bakésséf (Couvert d’argent), d’un recueil de responsa, et de Guèt mé’ouchar (L’acte de divorce agréé), un commentaire d’une œuvre de Moché Ibn Habib.
NÉHAMA Yéhoudah Yah’acov (1825-1899) Originaire de Turquie (Salonique). Rabbin, historien et commentateur, il est l’auteur de recueils de responsa.
NÉHEMIAS Abraham (XVIes.) Originaire du Portugal, installé à Amsterdam. Rabbin et médecin, il rédigea en latin plusieurs ouvrages médicaux.
NIÉTO Itshak (1687-1773) Originaire d’Italie (Livourne), installé à Londres. Fils de David Niéto. Rabbin et notaire, il publia plusieurs sermons en espagnol et en portugais et fut le traducteur en espagnol de la liturgie des fêtes de Roch hachanah et de Yom Kippour.
NIÉTO Pinhas David (1654-1728) Originaire d’Italie (Venise). Rabbin, médecin, juge et théologien, il fut également astronome et poète. Nommé rabbin à Londres, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Mattéh Dan (La tribu de Dan), une apologie de la Loi orale alors attaquée par des anciens marranes; Éch Dat (Une loi de feu), une critique d’un partisan du faux messie Chabbétaï Tsvi, et Pascalogia qui compare les calendriers de la Pâque juive à celui des pâques chrétiennes
NISSIM Itshak (1896-?) Originaire d’Irak (Baghdad). Grand rabbin d’Israël, il est l’auteur de Tsédaka oumichpat (Charité et Justice), un recueil de responsa de Tsadka Houtsin, érudit irakien du XVIIIe siècle, et Yèn hatov (Le vin du bien), un recueil de ses responsa.
NUñES VAIS Itshak Yossef (?-1768) Originaire d’Italie. Rabbin de la communauté de Livourne, il est l’auteur de Siah Itshak (Entretiens d’Isaac), des glossaires sur des traités du Talmud.
NUñES VAIS Yah’acov (?-1814) Originaire d’Italie. Grand rabbin du Consistoire de Livourne, il édita Dah’at zékénim (Connais-sance des Anciens), des explications des tossafistes (exégètes talmudiques) sur les commentaires du Pentateuque de Rachi, et un ouvrage comprenant des gloses de Rabbi Obadiah Barténoura sur Rachi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>